Introduction au numéro

Numéro de décembre 2017

Le numéro par lequel nous inaugurons l’ouverture de notre revue se compose, outre les textes de l’éditorial et la présentation du contexte du dossier, d’un article de varia et de deux textes tirés d’entrevues avec deux auteures majeures de notre champ ayant publié chacune, un ouvrage à l’automne 2017.

(LIRE LA SUITE)

Le numéro par lequel nous inaugurons l’ouverture de notre revue se compose, outre les textes de l’éditorial et la présentation du contexte du dossier, d’un article de varia et de deux textes tirés d’entrevues avec deux auteures majeures de notre champ ayant publié chacune, un ouvrage à l’automne 2017.

 

Dossier

Les six textes qui composent le dossier Stéréotypes et représentations dans les pratiques enseignantes et culturelles en milieu scolaire coordonné par Sigolène Couchot-Schiex, relèvent du champ des sciences de l’éducation et sont issus de communications réalisées dans le cadre du colloque thématique de l'AECSE « Genre dans les sphères de l’éducation, de la formation et du travail ». Ils interrogent ou articulent les conceptions et réflexions des élèves et des enseignant·es, la mise en scène et la construction des savoirs scolaires in situ, dans l’expérience de la classe soumise aux jeux et enjeux des acteurs et des actrices dans leurs positions sociales et scolaires ; montrent le façonnage du jugement professoral soumis à l’influence des représentations de genre.

 

Le premier article écrit par Sophie Torrent « Genre en éducation sexuelle. Réflexion sur les cours dispensés à des élèves ayant une déficience intellectuelle » rend compte de l’imbrication des rapports identitaires construits à la fois par le handicap et par le genre dans le cadre des cours d’éducation sexuelle spécialisée dispensés aux élèves et du poids du système de genre héréronormatif qui infléchit les représentations des enseignantes spécialisées de l’étude.

 

Valérie Opériol nous plonge dans l’« Enseignement de l’histoire et représentations sociales. Comment des thèmes d’histoire du genre permettent d’objectiver les stéréotypes de sexe » à partir d’un corpus recueilli dans des cours dispensés dans le secondaire visant à repérer les stéréotypes de sexe construisant les représentations adolescentes des rapports sociaux à l’occasion de l’évocation de figures historiques masculines ou féminines. L’objectif final étant d’outiller les enseignant·es pour faciliter la déconstruction critique de ces représentations qui participent de la reproduction du système de genre.

 

Les deux textes suivant explorent le jugement professoral et la construction des faits évaluatifs dans le contexte de l’éducation physique et sportive (EPS). Dans son article : « Implications épistémologiques de l’évaluation formative dans la (re)production du genre », Didier Chavrier, explore les processus de construction des faits évaluatifs soumis à la normalisation du genre. L’évaluation perçue comme un pivot de la didactisation de l’EPS en tant que discipline scolaire n’est envisagée que dans son apparente neutralité des comportements différenciés sur la base du critère du sexe de l’élève, postulat que l’auteur soumet au relevé de données de terrain recueillies in situ.

 

Julien Moniotte dans « Le jugement professoral en EPS à travers les bulletins scolaires : comparaison entre une enseignante d’EPS et ses deux collègues » mobilise les catégories de l’entendement professoral qu’il applique à l’évaluation en EPS, discipline dans laquelle les représentations du masculin et du féminin sont particulièrement clivées selon un mode binaire qui induit une forme de hiérarchisation de la lecture des comportements des élèves filles ou garçons.

 

Un regard historicisé sur les manuels scolaires des années 1950 comme supports des cours de sciences appliquées est proposé par Joël Lebeaume à partir d’une enquête sur : « Les sciences appliquées des classes de fin d’études, en rose et bleu. Images, vignettes, illustrations... des manuels des années 1950 » passés au crible de l’analyse des stéréotypes de genre. Ce texte riche en illustrations iconographiques met en valeur les évolutions de l’inégal accès aux savoirs par leur attribution sexuée et la participation des choix curriculaires à la reproduction des dispositions sexuées et des rôles sociaux ségrégués.

 

Enfin, le dossier se termine par une mise en perspective à partir des représentations enfantines sur les sciences abordées par Clémence Perronet dans son article : « Scientifiques de pixels et scientifiques en herbe. Les images des sciences et leur rôle dans l’élaboration des représentations enfantines en milieux populaires ». Comment les enfants en âge de l’école primaire réceptionnent et s’approprient les représentations sociales sur le monde scientifique proposées par les produits culturels pour la jeunesse. Comment s’élabore et se caractérise leur imaginaire des sciences ?

 

Varia

Dans « Conduites entre élèves : des décalages perceptifs au cœur des questions scientifiques, éducatives et pour les protagonistes », Annie Léchenet interroge les décalages perceptifs entre jeunes et adultes à propos des relations sexuées. La lecture de comportements pouvant être identifiés comme violents ne va pas de soi. En effet, les différent·es protagonistes, selon que l’on se place du coté des jeunes, filles ou garçons, ou du coté des adultes qui les observent, n’envisagent pas ces comportements avec les mêmes enjeux. Quelles observations peut-on faire de ce que l’auteure décrit comme des « violences de genre » ? Comment les interpréter, les comprendre ?

 

Entrevues

A l’occasion de leur dernière publication, GEF recueille les propos de deux chercheuses pionnières des questions de genre en éducation. Découvrons leurs actuelles propositions ... 

Exporter l'article

Comment citer

COUCHOT-SCHIEX, S. (2017). Introduction au numéro. Revue GEF (1), 6-7. Repéré à https://revuegef.org

Colloque international Le Genre dans les sphères de l’éducation, de la formation et du travail. Mises en images et représentations (coordination Sophie Divay, Nassira Hedjerassi et Françoise F. Laot), Cérep, AECSE, Université de Reims Champagne-Ardenne, 28-30 octobre 2015.

Revue GEF

Editeur : Association ARGEF
Parution : Annuelle
Matricule : ISSN 2571-7936
Comment contribuer à la revue
Retourner à la revue
;